Le Petit lexique du Programmatique

Sociomantic nous propose un lexique du programmatique sous forme de présentation assez ludique et clair, il nous permet de retrouver facilement l’ensemble des définitions liées aux (nombreux) acronymes de notre industrie, utile à tous des débutants aux confirmés !

 

 

Nous vous proposons également une traduction résumée de l’ensemble des principaux slide de la présentation ci-dessus.

 

1. Le petit lexique du Programmatique

2. Le programmatique Jargon Buster est un outil pour aider les spécialistes du marketing numérique à mieux comprendre les nombreux acronymes et expressions difficiles à déchiffrer de notre industrie, afin qu’ils puissent découvrir la vraie valeur derrière des mots « à la mode ».

3. Etudes de cas, des livres blancs, des tutoriels et plus encore sur www.sociomantic.com/news

4. 1st Party Data : données recueillies directement par un annonceur auprès de ses clients et prospects. Dans le marketing digital, ce type de données est souvent recueilli à l’aide des cookies d’un navigateur pour mesurer les comportements sur-site, mais il peut également être combiné avec d’autres types de données en ligne et hors ligne tels que l’analyse de sites Web, des profils de CRM, business analytics, les données du programme de fidélisation, le rendement ou les données de revenue management par exemple.

5. 2nd Party Data : Dans le marketing digital, les données de navigation sur un site web ont été définies comme des données de deuxième niveaux, générées par les internautes eux-mêmes sur les sites web qu’ils consultent.

6. 3rd Party Data : Données collectées par une entité qui n’a pas de relation directe avec les utilisateurs afin de mieux qualifier leurs profils et besoins. Dans le marketing Digital, les données tiers sont généralement utilisées lorsque les annonceurs paient un fournisseur de données pour les aider à atteindre les utilisateurs ayant des caractéristiques spécifiques socio-démographiques ou intentionistes

7. Action : interaction numérique mesurable, comme lorsque l’utilisateur clique sur une annonce, interagit avec une page web, remplie  un formulaire ou effectue un achat. La mesurabilité des actions sur le web a donné lieu à un large éventail de canaux de marketing à la performance. Au sein du fameux « Funnel » il est la quatrième étape dans le parcours client, après la prospection et avant fidélisation.

8. Annonce : Espaces d’un site web dédiés pour des publicités en ligne.

9. Ad impression : affichage d’une publicité sur une page web , indépendamment du fait que l’annonce ait été cliqué ou non.

9. Ad-exchange : permet aux annonceurs et aux éditeurs d’acheter et de vendre des espaces publicitaires, souvent par le biais de ventes aux enchères en temps réel.

9. Ad Serveur : serveur informatique qui stocke les publicités pour le marketing en ligne et les diffuse aux visiteurs du site.

10. Trading Desk : agence d’un nouveau genre, généralement basée sur une plate-forme DSP et d’autres technologies complémentaires (DCO, DMP, brand safety, Ad-visibility…), lui permettant d’acheter pour le compte de tiers des médias via un mode d’achat programmatique.

11. Enchères en temps réel (RTB) : un acheteur propose un prix via une plate-forme DSP pour une impression publicitaire mise aux enchères en temps réel. Dans la plupart des modèles RTB, le gagnant de l’enchère paie 1% de plus que la deuxième plus haute enchère placée.

12. CLV (Customer Lifetime Value) : Prévision du bénéfice net attribué à la relation commerciale future avec un nouveau client. Le modèle de prédiction peut avoir différents niveaux de sophistication et de précision, du scoring basique à l’utilisation de techniques complexes d’analyse prédictive.

13. AdSpace : la zone d’un site Web ou une page Web dédiée à la publicité en ligne.

  • Click-Through-Rate (CTR) : Une mesure de la part des impressions publicitaires générant un clic.
  • La conversion : se réalise quand un internaute clique sur une annonce, puis complète une action pré-définie, tels que le remplissage d’un formulaire ou la réalisation d’une transaction en ligne.
  • Taux de conversion (CR) : Une mesure du pourcentage de clics sur les annonces qui ont abouti à des ventes en ligne. Il est calculé en divisant le nombre de conversions par le nombre de clics et en multipliant par 100.

16. Demand Side Platform (DSP) : plate-forme technologique qui permet aux acheteurs (agence, trading desk, annonceur…) de gérer des campagnes programmatiques. La fonctionnalité clé fournie par un DSP est la capacité à acheter de la publicité via des enchères en temps réel (RTB), en utilisant les données pour déterminer la valeur de chaque impression proposée à la vente en temps réel.

17. Intentioniste : client potentiel ayant l’intention d’acheter un produit ou un service proposé par l’annonceur.

18. CPA & eCPA : mesure des coûts réels investis pour générer une action pré-définie (lead, vente). Alors que le CPA est généralement une objectif donné avant le début d’une campagne, le eCPA est la mesure des résultats réels de cette campagne (une fois cette dernière terminée). Une comparaison des deux permet de constater si les objectifs fixés initialement ont été atteints.

19. Funnel (entonnoire) : concept logique permettant de comprendre et d’analyser le comportement des acheteurs potentiels tout au long des différentes étapes du processus d’achat, de sensibilisation, à l’intérêt, de l’intention à l’action (lead – vente), qui est placé tout en bas du Funnel. La forme d’entonnoir est censé faire référence au nombre d’utilisateurs dans chaque catégorie, chaque catégorie se rétrécissant à chaque étape.

  • Dans certains modèles plus récents, le Funnel a évolué en une forme de sablier, dans le but d’analyser les comportement des internautes au-delà « l’action » (lead-vente) c’est à dire les étapes de ventes incrémentales, fidélisation et de ambassadeur de la marque sur les réseaux sociaux par exemple….

20. Facebook Exchange (FBX) : Ad-exchange du réseau social Facebook qui permet aux sites tiers d’utiliser les enchères en temps réel pour acheter des espaces publicitaires au sein de la colonne de droite ainsi que sur le fil d’annonce principal (News Feed) de Facebook.

  • Capping des campagnes sur FBX : limiter le nombre de fois qu’un utilisateur unique est exposé à la publicité d’un même annonceur, le capping étant assez strict sur le News Feed et beaucoup plus souple sur la colonne de droite.

21. Géociblage : méthode de détermination de la géolocalisation approximative d’un utilisateur et la livraison de contenu différent sur la base de son emplacement, comme pays, région / département, ville, code postal, adresse IP, FAI ou d’autres critères.

22. HTML5 : langage de programmation d’Internet utilisé pour la structuration des sites et des contenus Web. Contrairement à Flash, qui nécessite l’installation du plugin propriétaires Adobe, HTML5 est standard ouvert natif à l’ensemble des navigateurs internet du marché.

23. JavaScript : langage de programmation couramment utilisé pour réaliser des contenus interactifs sur le Web. Dans la publicité programmatique, il est souvent utilisé pour créer et mettre en œuvre des codes de suivi pour les sites Web (les fameux Tags).

25. Indicateur de performance clés (KPI) : métrique utilisé pour quantifier les objectifs qui reflètent la performance des campagnes de marketing en ligne. Les Marketeurs utilisent plusieurs KPI pour évaluer le succès d’une  campagne à atteindre les cibles et objectifs définis. Les exemples sont le Taux de click (CTR), Taux de conversion, Retour sur Investissement (ROI), Temps passé sur le site, Taux de rebond, Taux de re-visite etc…

26. Fidélisation : Cinquième étape du Funnel, après une 1ère vente et avant de devenir un client fidèle, il revient à la marque de le réengager en lui faisant réaliser à son nouveau client un 2ème achat.

27. M-commerce : une abréviation signifiant «commerce mobile» se réfèrant au commerce électronique (e-commerce) menée sur des appareils mobiles (smartphone, tablette..).

28. Retargeting négatif :  Dans une campagne de retargeting, cette pratique est de déplacer un utilisateur venant de convertir dans un nouveau segment de sorte qu’il / elle ne soit pas suivi plus longtemps pour un acte d’achat déjà réalisé. Il s’agit donc de ne pas cibler ou suivre ce dernier pour une période donnée, ou alors lui proposer des annonces affichant des articles complémentaires à celui déjà acheté.

29. Omnicanal : Une approche multicanal de la vente, qui vise à fournir au client une expérience de shopping sans faille, que le client soit sur Internet (à partir d’un ordinateur de bureau ou un appareil mobile), au téléphone, dans un magasin physique ….

30. Opt-in : indication d’un utilisateur ayant donné son accord pour participer à un échange donné. Selon le cadre réglementaire de l’industrie de la publicité en ligne fourni par la EDAA (European Digital Advertising Alliance), un opt-in est nécessaire afin d’utiliser les données personnelles identifiables (PII) pour le ciblage en ligne ou l’optimisation des créations publicitaires.

  • Opt-out : indication d’un utilisateur qu’il ne souhaite pas que ses données soient utilisées à des fins publicitaires ou marketing, par exemple quand un utilisateur choisit de ne pas recevoir des e-mails ou de la publicité personnalisée d’un prestataire de service marketing. Selon le cadre réglementaire de l’industrie de la publicité en ligne fourni par la EDAA (European Digital Advertising Alliance), les annonceurs et leurs partenaires doivent fournir une option pour les consommateurs d’être en mesure de choisir ou non la publicité comportementale ciblée (type programmatique, retargeting, prospecting…).

31. Le Programmatique : publicité digitale (display, search, sociale) qui est déclenché automatiquement par tout type d’événement et déployé selon un ensemble de règles appliquées par le logiciel et les algorithmes. Les compétences humaines sont nécessaires dans les campagnes programmatiques pour optimiser les règles définies à l’avance et mises en oeuvre. Les algorithmes sont très souvent utilisés dans le marketing programmatique et sont destinés à l’optimisation automatisée de KPI pré-définis. Le RTB est une composante de la Publicité programmatique mais cette dernière ne se limite pas au RTB qui reste un mode d’achat parmi d’autre (private deal, programmatique direct, programmatique garanti…).

32. Page vue : Nombre de fois qu’une page Web est affichée.

33. Pré-roll : vidéo commerciale qui est diffusée avant une vidéo en ligne, similaire à une pause publicitaire à la télévision. En achetant des formats pré-roll programmatiquement, les marketeurs peuvent cibler des utilisateurs individuels. Place de marché privée (PMP) : marché privé qui permet à un éditeur de piloter l’inventaire publicitaire qu’il rend disponible en achat programmatique (versus la vente directe) pour ses partenaires, annonceurs, agences, trading desk…

34. Reach (couverture) :  se réfère au nombre total de personnes différentes ou des ménages exposés, au moins une fois, à une campagne au cours d’une période donnée. Il peut également être utilisé comme un adjectif pour décrire les campagnes qui visent à accroître la notoriété d’une marque et de ses produits plutôt que de générer des performances directes.

34. Retargeting (reciblage) : publicité ciblée sur des consommateurs en fonction de leurs actions précédentes sur Internet par exemple la visite d’un site web d’une marque, dans les cas où ces visites n’ont pas donné pas lieu à une vente ou à un lead.

35. Retour sur investissement (ROI) : mesurer les bénéfices générés par  la campagne en regard de ses coûts : (Bénéfice / Coût) x 100

35. Revenu généré : mesure du rapport des revenus générés à la suite d’une campagne marketing par rapport aux budget publicitaire investi : (Revenus / dépenses publicitaires) x 100.

35. Rich media : publicité digitale dynamique ayant pour objectif de générer des interactions avec les utilisateurs. Le poids d’une publicité Rich Media est 40Ko ou plus. Les annonces textes vendent avec des mots, et les annonces Rich Média vendent avec des images et des animations, elles offrent donc plus de moyens de faire participer une audience cible avec une publicité. La publicité Rich Média peut s’étendre suite à un passage de la souris ou de manière programmée, flottée sur la page ou encore la recouvrir etc… Parfois, les publicités vidéo sont également développées dans des formats Rich Média.

36. CRM Display : technologie d’affichage publicitaire dynamique et personnalisée qui permet aux annonceurs de combiner les données clients (CRM) avec les données de comportements de ces mêmes clients sur leurs sites web. Ce type de campagne permet de diffuser des publicités hyper personnalisées en utilisant des solutions d’achat programmatique.

36. Supply Side Platform (SSP) : plate-forme technologique permettant aux éditeurs de gérer et vendre leur inventaire publicitaire impression par impression en fonction de la valeur minimum estimée (floor price ou prix plancher) et de la demande réelle, ceci afin de ,maximiser leurs revenus publicitaire.

37. Ciblage : toucher et couvrir des segments de consommateurs spécifiques en fonction de divers critères socio-démographies, de moments de vie, centre d’intérêts ou encore des variables comportementales (telles que l’historique d’achat de produits ou de l’activité sur site), etc…

38. Upselling : renouveler l’acte d’achat d’un nouveau client avec si possible des produits plus chers (augmentation du panier moyen) ou à marge plus élevée.

40. XML : langage informatique fréquemment utilisé pour créer les flux de produits des sites ecommerce.

 

Raphaël Glatz

One thought on “Le Petit lexique du Programmatique

Comments are closed.