Le seul moyen efficace de combattre les Ad Blockers ? Répondre aux attentes des internautes !

Pierre Chappaz Programmatic and AD Blockers

Teads, spécialisé dans le Native Advertising et dirigé par le célèbre entrepreneur Pierre Chappaz (fondateur de Kelkoo), est hautement engagé pour contrer la forte croissance des Ad Blockers, ces derniers représentant un réel danger pour l’ensemble de l’éco-système de l’Adtech.

 

Néanmoins ce combat n’est pas frontal et porte plutôt sur une amélioration significative des pratiques (un tantinet abusives ?) de l’industrie ces dernières années afin de rendre les Ad Blockers sans valeur ajoutée significative pour l’internaute. En effet ce sont bien les désagréments causés par des formats intrusifs (visuellement ou même au niveau audio) ainsi que les formats bloquant la navigation des internautes qui génèrent un besoin d’Ad Blocker chez ces derniers. Le « mal à soigner » est donc bien du côté éditeurs et annonceurs pour stopper l’avènement des Ad Blockers et par là-même l‘hémorragie qu’ils génèrent sur les revenus de ces premiers et l’efficacité des campagnes de ces derniers.

Pierre nous propose donc 10 insights à appliquer sans plus attendre par les éditeurs et les annonceurs, notons que la plupart relève du bon sens :

 

Suppression des interstitiels et des Pop-Up / Pop Under : et oui les pop-up existent et les interstitiels aussi, ces formats très intrusifs qui bloquent le surf de l’annonceur sont parmi les plus décriés, sans compter que leur temps de chargement impacte fortement la qualité du surf de l’internaute.

 

Généraliser les formats vidéos Skippables : les formats Pre-roll non-skippables ont très mauvaise presse auprès des internautes et provoquent de nombreuses fermetures de pages avant même que le contenu vidéo ne démarre, l’internaute refusant de plus en plus de se voir imposer du contenu publicitaire bloquant sa navigation. Illustration en 1 chiffre : 82% des internautes sont favorables aux publicités vidéo skippables et le visionnage choisi et non subi d’une pub vidéo générera un engagement beaucoup plus fort.

 

Limiter le nombre de publicité par page et capper les campagnes par internaute : un nombre excessif de publicités sur une même page détériore les performances d’un site (temps de chargement des pages) et donc l’expérience utilisateur, sans compter que sur un mobile la détérioration est encore plus forte (débit internet plus faible, écran plus petit, site mal ou non optimisé pour le mobile….).

 

Contextualiser les publicités avec le contenu de la page : plébiscité par 52% des internautes il s’agit clairement d’un must have, pas forcément évident à réaliser de manière systématique par les éditeurs.

 

Adapter la durée de votre publicité vidéo par Device : le temps de consultation dont vous disposez n’est pas le même si vous êtes confortablement assis dans votre canapé avec votre IPad ou bien en situation de déplacement avec votre smartphone. La durée de la vidéo doit donc être adaptée au Device et raccourcie pour le visionnage sur smartphone par exemple.

 

Pensez mobile ! 60% du temps passé sur les sites médias le sont sur des devices mobiles, il faut donc penser et concevoir vos publicités par type de device, en commençant par le mobile !

 

Pas de son par défaut : il faut laisser le contrôle du son aux internautes, il est très désagréable d’entendre le message d’une pub qui se lance sur une page, spécialement quand elle n’est pas visible sur l’écran (en-dessous de la ligne de flottaison par exemple). Alors que tout déclenchement du son par un internaute pourra être traduit en critère d’engagement et améliorera l’impact et la mémorisation de la publicité vidéo.

 

Intégrer les icônes d’Opt-out : largement utilisées en Retargeting, elles ne le sont que trop peu sur des campagnes vidéos alors même que 92% des internautes US et UK se déclarent concernés par l’utilisation de leur données de comportement et personnelles sur Internet.

 

Wifi Targeting, afin de limiter l’impact de la consommation de data sur les forfaits mobiles : Nous sommes chanceux en France et bénéficions de forfait data très généreux, ce qui n’est pas le cas en Allemagne et en Espagne par exemple. Dans ces pays il est important d’intégrer des critères de Wifi Targeting pour éviter que les publicités impactent significativement les forfaits data des internautes que vous souhaitez touchés avec votre campagne.

 

Considérer les critères d’engagement comme prioritaires sur vos campagnes vidéos : en 8 mots « Arrêtez de jurer que par le Taux Click » et priorisez des indicateurs tels que le temps moyen de vue d’une campagne vidéo et sa visibilité effective, afin que vos propres campagnes crées plus de valeur en ayant pour objectif d’engager l’internaute et non pas de lui diffuser votre pub vidéo à tout prix.

 

L’original de l’article de Pierre en anglais : « Fighting the Ad Blockers: Ten Steps Towards Engaging, Not Enraging the User »

Et pour les fans son BLOG (le nouveau)

 

Raphaël Glatz

One thought on “Le seul moyen efficace de combattre les Ad Blockers ? Répondre aux attentes des internautes !

  1. Tom 12 octobre 2015 / 12:36

    Je suis tout à fait d’accord avec cet article mais malheureusement vous oubliez un point important !
    Une fois adblock activé, il l’est pour l’ensemble des sites et peut de monde (voir personne) ne va le débloquer pour un site qui respecte ces critères, hors il y aura toujours des sites peu respectueux.

Laisser un commentaire