Comment le programmatique optimise la valorisation des inventaires publicitaires lors d’évènements sportifs majeurs : l’exemple du SUPER BOWL 2015

By | 9 janvier 2015

Super Bowl and Programmatic buyingLe Super Bowl 2015 aura lieu le 1er février prochain, c’est en ce moment même le rush pour la finalisation des créations des campagnes, l’achat d’espace etc… Et force est de constater que le programmatique permet

de valoriser au mieux l’inventaire publicitaire encore disponible lorsque l’on consulte les prix de ces derniers sur les ad-exchanges privés (private market place) les plus qualitatives du marché US.

Des exemples ? Nous vous en proposons ci-dessous, attention ces chiffres risquent fortement de vous marquer que vous soyez aussi bien annonceur qu’éditeurs :

 

  • Mashable : 170€ CPM d’enchère minimum* (300×250, 728×90, 160×600)
    • Ce prix étant stratosphérique il ne peut être lié qu’à une rareté de l’inventaire (12M VU mensuel quand même…) ou à des performances exceptionnelles ??

 

  • Time Inc. Network : 7€ CPM d’enchère minimum

 

  • USA Today Sport NFL Channel :
    • 6€ CPM enchère minimum (300×250, 728×90, 160×600)
    • 15€ CPM enchère minimum (300×600)

 

  • CBS Sport :
    • 22€ CPM (volume garantie)
    • 425€ de budget minimum investi

 

A noter que l’ensemble de ces opérations sont réalisées sur des Ad-exchanges privés (Private Market Place) donc les équivalent des Audience Square et La Place Média chez nous.

L’époque où le programmatique était réservé aux invendus est donc définitivement résolue ! Et c’est une très bonne nouvelle !

 

Raphaël Glatz

*Minimum bid ou floor price pour les initiés

 

Programmatic grow value of display inventory for 2015 Super Bowl