Les Prédictions d’AOL en 2015 pour l’industrie Programmatique

By | 8 janvier 2015

Programmatic with AOL Platforms

 

En janvier  c’est la saison des prédictions ! Après celles de ViralGains nous vous proposons les prédictions d’AOL Plateforms (la branche Techno de ce célèbre acteur américain des médias en ligne) :

  • Explosion de la créativité via l’utilisation de la vidéo ainsi qu’une ultra-personnalisation des bannières grâce à une utilisation poussée et massive de la data annonceur (1st Party) et éditeur (3rd Party)

 

Programmatic is key to leverage creativity, relevance and efficiency of your advertising campaign

 

  • 49% des annonceurs sont convaincus de l’efficacité du Programmatique pour améliorer le ciblage, la créativité et donc la pertinence des bannières publicitaires

 

  • Amélioration de la rentabilité des campagnes programmatiques par une meilleure maîtrise des technologies (l’année 2014 faisant office d’année 1 pour le programmatique) et grâce à une utilisation systématique de la donnée annonceur (1s Party)

 

  • L’audience TV de plus en plus disponible en achat programmatique
    • ? pour la France le CSA interdisant le ciblage sur les formats publicitaires TV, uniquement sur l’IP TV…
    • Quoiqu’il en soit de plus en plus de case studies sur des campagnes programmatiques TV devraient être publiés en 2015 aux UK et US et il sera donc très intéressant de relayer et d’analyser ces derniers

Programmatic buying in house for video in 2015

 

  • Les annonceurs reprendront le pouvoir sur leurs propres datas, jusqu’à présent des prestataires tels que Google et Criteo exploitent la data des annonceurs pour activer ses prospects ou réactiver ses clients, le tout en totale opacité sur les usages tiers potentiels fait avec cette data pour d’autres intérêts que celui de l’annonceur (il y a par exemple de fortes interrogations sur le fait que ces prestataires utilisent les données d’un annonceur X pour son concurrent Y et plus globalement pour enrichir / optimiser l’ensemble de sa techno…).
    • Selon AOL les annonceurs vont (et doivent) reprendre le pouvoir sur le contrôle de leurs datas en demandant des comptes à leurs prestataires ou bien quand c’est possible internaliser une partie de ces technologies et compétences

Half of US advertisers and agencies are already using their own DMP in 2015

 

Un dernier chiffre pour finir, selon une étude AOL de Septembre 2014, plus de la moitié des annonceurs et agences US exploiteraient désormais leurs propres DMP, côté France et Europe il semblerait que nous sommes encore assez loin de ce chiffre

Encore tous nos vœux pour cette nouvelle année 2015 qui s’annonce passionnante !

 

Raphaël Glatz