Les 5 contre-vérités de la visibilité

SublimSkinz (AdTech) et Theorem 5 contre vérités de la visibilité - Programmatique(agence Brand Tech) nous propose une infographie pointue pour faire le point sur la visibilité et notamment sur les croyances qui pousseraient certains d’entre nous à voir dans cet indicateur la solution unique à l’ensemble des défis de la publicité Programmatique.

Hélas vue la complexité du sujet, il est important de garder ses chakras ouverts au moins sur les 5 points ci-dessous :

1. La visibilité reste un sujet prioritaire et son sacre sera sans doute célébré avec un modèle de facturation type « CPM Vu » (ou vCPM).

2. Un taux de visibilité moyen (type 70%) est difficile à appliquer dans un environnement médias hyper fragmenté (d’ou la difficulté de mettre en place un modèle de facturation au CPM Vu)

3. Chaque technologie de calcul de la visibilité se base sur des méthodologies différentes, elles sont donc par essence incomparables, d’où de vrai problème de communication lorsqu’il s’agit d’échanger sur des métriques issues de différentes sources.

4. Les formats publicitaires « non-standards » sont peu pris en compte par les différentes technologies de calcul de la visibilité. 

5. La visibilité reste un point de départ et non la finalité d’un bilan de campagne : l’engagement et le temps passé sont les facteurs traduisant son efficacité et sa performance. 

 

les 5 contre vérités de la visibilité - Programmatique

 

Eric Gueilhers

Laisser un commentaire