Evolution et croissance de la publicité digitale aux US

Nous vous proposons un focus publicité digitale USsur l’évolution et la croissance de la publicité digitale aux US sur 2 périodes et via 2 grilles de lecture. La 1ère comparant les différents formats publicitaires et business modèle sur la période 2015 et 2016. La 2ème récapitulant la croissance trimestrielle de la pub sur les 20 dernières années, autant dire depuis le début d’Internet. Ces données ont été publiées par l’IAB US fin avril.

 

1/ 2015 vs 2016 

Revenus publicitaires US 2016

2016 est clairement une année charnière : le Search (desktop) voit sa part de marché amputée de 10% au profit de la publicité sur Mobile (tous leviers confondus). Les revenus du Search desktop décroissant de quasiment 3 Milliards $ sur un an. Les agences et annonceurs US ont clairement pris le virage du mobile en 2016 (comme les UK) là ou l’Europe continentale est encore à la traine sur le basculement de ces investissements.

La croissance globale du marché de la publicité digitale aux US est de 22%, passant de 59 à 72 milliards $ de 2015 à 2016. 51% des 72 milliards $ ont été investis sur le Mobile !

La ventilation des investissements par business modèle est très stable avec des variations de moins d’1% entre 2015 et 2016. Les agences et annonceurs se concentrent plus sur la répartition par leviers et device que sur la remise en cause des business modèle des supports et prestataires. Ce qui avec l’avènement des modèles d’attribution et de contribution n’a rien de surprenant.

 

2/ De 1996 à 2016

revenus publicitaire US croissance 1996 2016

Belle courbe n’est-ce pas ? C’est toujours plus facile quand on part de 0 mais la croissance ne s’est quasiment jamais arrêtée pour la publicité digitale au US depuis que l’IAB relève les compteurs. Avec une saisonnalité de plus en plus marquée par des pics répétés et de plus en plus fort en Q4. Q4 2016 ne conforte cette règle avec une croissance de 24% vs Q4 2015 et un record d’investissement à 24 Milliards $ sur la période !

Le meilleur est donc encore devant nous, spécialement pour le mobile.

Eric Gueilhers

 

 

Laisser un commentaire