Et si l’Art pouvait sauver la Pub digitale ?

By | 24 octobre 2017
ART/NOAD pub digitale

Bon, en écrivant le titre de ce post, c’est pas comme si l’on y croyait à 200%, néanmoins une initiative portée par un des hommes forts du digital français nous a amené à cette question, décalée mais pourtant pleine de sens.

En effet la pub digitale, en grande partie grâce au Programmatique a connue une profonde mutation durant ces 5 dernières années, quasiment tous ses aspects ont été profondément modifiés, achat, vente, tracking, personnalisation… quasiment tous sauf un de taille (et hélas le seul visible pour les internautes) : la créa !

La créa reste clairement le parent pauvre de la publicité digitale (avec les formats pub…), la personnalisation aurait pu bouleverser ce paradigme, hélas elle est le plus souvent utilisée pour le retargeting via des templates réduits à leur plus simple expression. Soulignons tout de même les efforts d’Adventori pour faire bouger les lignes sur ce sujet avec ses techno innovantes qui donnent les bons outils pour personnaliser au mieux le message à l’internaute. Mais encore une fois, il reste à produire les bonnes créas.

La faible qualité des créas alliée à une forte pression publicitaire a engendré le phénomène Adblock, bien connu de nos lecteurs et désormais bien installé dans le paysage de notre industrie. Vous y ajoutez les problèmes de fraude et de visibilité et vous obtenez un cocktail difficile à avaler.

 


Et l’Art dans tout ça ?

A -t- il sa place dans la pub digitale ? Peut-il inverser la tendance ?


 

Peut-être si l’on écoute Leeroy Shillingford (ex-AOL et NRJ notamment) expert de la pub digitale au sens large, qui vient de lancer, en toute indépendance et sur ses fonds propres une initiative qui mérite d’être saluée : ART/NOAD.

 

ART/NOAD : CONCEPT

  • Avec le Programmatique, chaque pub diffusée est devenu plus que jamais un espace dédié à un seul individu et hautement personnalisable.
  • Historiquement ces espaces sont utilisés pour diffuser des publicités et sont donc achetés par des annonceurs.

 

Mais qu’est-ce qui empêche de faire différemment ? D’exploiter autrement les technologies Programmatiques pour faire évoluer les contenus diffusés et ainsi cibler une autre catégorie d’acheteur que les annonceurs ?

C’est le projet de Leeroy avec ART/NOAD, qui propose à tous les fans de Street Art (pour commencer) de voir afficher des œuvres de cette discipline en lieu et place des traditionnelles bannières.

Le format majoritairement utilisé est le 300×600. Techniquement c’est assez simple, il s’agit de recibler les utilisateurs inscrits au service ART/NOAD. En résumé il s’agit de bon vieux retargeting, qui pour cette fois se fait fort de vouloir faire aimer la pub ou du moins de donner du sens au emplacements qui lui sont réservés (ce n’est pas un peu ironique tout de même ?).

ART/NOAD promet aux utilisateurs de remplacer entre 20% et 30% des publicités vues par des œuvres de Street Art.

L’autre avantage de ce service est de faire connaitre un nombre important d’artistes de cette discipline et donc de leur donner un vrai coup de pouce, le tout gratuitement car aucun frais n’est facturé aux artistes pour diffuser leurs œuvres sur le web via la solution ART/NOAD.

Mais qui paie dans tout ça ? Pour l’instant tout est gratuit pour tout le monde, à terme il s’agira pour Leeroy de commercialiser un service payant pour les utilisateurs, une sorte d’Adblock vertueux permettant aux internautes de voir des contenus qui leur plaisent, tout en rémunérant les éditeurs pour les espaces publicitaires exploités à l’occasion.

On est loin du modèle d’un Adblock Plus qui est uniquement destructeur de valeur pour les éditeurs et les annonceurs.

Intéressé pour tester ? Rendez-vous sur le site ART/NOAD et rentrez le code art2310 pour profitez de l’expérience gratuitement pendant un mois. Le Street Art est une rampe de lancement pour le service qui sera prochainement décliné à d’autres disciplines artistiques ou d’autres thématiques comme le sport par exemple.

On souhaite le meilleur à Leeroy et si vous en tant qu’éditeurs, annonceurs ou techno vous avez des idées, vous avez envie de le contacter n’hésitez pas à creuser le sujet avec lui : leeroy@seenoad.com

De notre côté, on est persuadé qu’un bundle (couplage) ART/NOAD avec un accès à des contenus prémiums (abonnés) serait un combo gagnant capable d’inciter les internautes à payer pour ce type de service, tant la valeur ajoutée serait significative.

 

Eric Gueilhers